Référencement : les filtres de Google Penguin et Panda

Pour faciliter les recherches sur internet, les moteurs de recherches comme Google ont mis en place les filtres. Ces derniers veillent à effectuer un triage systématique des sites qui ont un recours abusif aux méthodes non conformes à la charte de référencement. Actuellement, Google admet une large gamme de filtres qu’il convient d’expliquer la portée.


google-penguin3-300x147

Penguin 2.0 : le filtre le plus récent

C’est le filtre le plus récent de Google. Il est activé de manière régulière. En revanche, il n’est pas incorporé à l’algorithme d’où l’apparition de l’effet Yo-yo des positions. Le Penguin 2.0 retient plusieurs critères, dont la qualité et la quantité des liens. Ainsi, les sites utilisant le spamdexing sont filtrés par Penguin. Sinon, la suroptimisation des mots clés au niveau des landing pages est aussi retenue par ce filtre. Par conséquent, l’utilisation de mots clés dans les balises méta est nettement contrôlée.


Valneo-Google-Panda-Algorithm

Panda : le plus connu

Ce filtre a été mis en place durant l’aménagement du nouveau système d’indexation Caffeine. La version Panda 1.0 ou version Farmer a vu le jour le jour. Cela résultait de la nécessité de distinguer les contenus de qualité à ceux de mauvaise. Panda est un complément de l’algorithme principal. Il fonctionne automatiquement et de manière asynchrone. Mais, en temps que filtre, Panda veille à distinguer le contenu de qualité à ceux de mauvaises et des spam. Ainsi, Panda vise en particulier les fermes de contenu, les agrégateurs de contenu, les sites de duplicate content ainsi que les comparateurs de prix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.